L'INFORMATIQUE
AU LYCEE BEAULIEU
Retour à l'accueil.

SNT : SCIENCES NUMERIQUES ET TECHNOLOGIE



1. INTRODUCTION

Nous allons commener le premier thème "INTERNET" par des recherches de définitions et historique.

Vous allez télécharger l'activité pour prendre connaissance du sujet !

Voici une vidéo sur l'histoire des communications.

2. PROTOCOLES

En informatique, un protocole est, d'après le site "www.cnrtl.fr",
"un ensemble de règles qui permettent à un utilisateur de se connecter sur un réseau ou à diverses parties de ce réseau de communiquer entre elles.
(Ce mot est fondamentalement synonyme de procédure). (Morvan Informat. 1981)."

De façon plus simple peut-être "c'est un ensemble de règles définissant le mode de communication entre deux ordinateurs. (Larousse.fr)"

>

Nous allons donc aborder la communication entre ordinateurs, portables, smartphones ou autres d'abord par un jeu de rôle !
Vous poursuivrez avec une activité avec le livre comme support,
et voici une correction de cette activité.

>>

Pour approfondir le sujet sur les protocoles voici une vidéo :




La vidéo qui suit explique comment se passe le routage d'un message entre deux ordinateurs sur internet :

3. ADRESSES

Nous avons tous une adresse, au moins une, l'adresse postale.
C'est très utile pour recevoir du courrier, des lettres, des colis qui peuvent provenir du monde entier !
Il en va de-même pour les messages électroniques que nous nous envoyons ou pour les sites que nous visitons.
Nos machines possèdent des adresses !

Cette activité permet de trouver l'adresse de sa machine et de comprendre comment se passe la distribution des messages ou des requêtes.

La vidéo qui suit sera d'une grande aide (c'est l'aide 1 du livre page 15) dans la partie "Les serveurs DNS" de l'activité :

4. PAIR A PAIR

Nous avons vu jusque là des réseaux d’ordinateurs où les machines, par exemple celles du lycée, les clients, sont reliées à d’autres, à l’extérieur du lycée, les serveurs où sont hébergés les sites que nous visitons grâce à des routeurs.
Le modèle de ce réseau peut être représenté de la manière suivante :

réseau client-serveur

Il existe un autre modèle de réseau où les machines sont à la fois client et serveur.
C’est ce modèle que nous allons étudier maintenant.


Exemples d’utilisation légal des réseaux pair à pair

Il existe énormément de protocoles qui s'appuient sur des réseaux de pair-à-pair. La plupart de ces "protocoles p2p" sont destinés au partage de fichiers, mais il est aussi possible de créer des systèmes de "calculs distribués" grâce au réseau p2p, comme dans le cas du projet BOINC "Compute for Science", qui propose de répartir des calculs extrêmement complexes sur un grand nombre d'ordinateurs personnels, chaque ordinateur ayant "un petit bout" du calcul à effectuer, et tout cela dans le but de faire avancer la recherche scientifique. (D'après le site pixees.fr/informatiquelycee.)

Le projet BOINC nous permet d'aider la recherche de travaux scientifiques de pointe en utilisant nos ordinateurs (Windows, Mac, Linux) et nos appareils Android. BOINC télécharge des tâches de calculs scientifiques sur nos ordinateurs et les traitent en arrière-plan, de façon invisible. C'est simple et sans danger.
Une trentaine de projets exploitent BOINC ; par exemple Einstein@Home, IBM World Community Grid, SETI@home.
Ces projets portent sur les maladies, l’étude du réchauffement climatique, la découverte de pulsars et de nombreux autres types de recherche scientifique.
Voici la liste des projets qui exploitent BOINC.


L’exemple du projet SETI@home

Vous pourriez vous demander pourquoi un énorme super-ordinateur serait nécessaire pour détecter des signaux radio d'une civilisation étrangère.
Cela semble en effet une tâche de traitement de signal relativement simple. Mais un tel super-ordinateur est nécessaire principalement parce que les paramètres d'émission d'un signal étranger sont inconnus, et la sensibilité de la recherche d'une intelligence extra-terrestre (SETI) dépend presque exclusivement de la puissance de calcul disponible.
Par chance, la recherche des signaux dans un flux de données d'un radio-télescope est une tâche facilement distribuable.
Nous pouvons tronçonner les données d'une observation en bandes de fréquences qui sont essentiellement indépendantes les unes des autres. De plus, une observation d'un secteur du ciel est essentiellement indépendante de l'observation d'un autre secteur. Cela nous permet de diviser un très grand ensemble de données en petits tronçons qu'un ordinateur personnel peut analyser comparativement assez vite.
De cette façon, nous pouvons distribuer le travail aux personnes qui souhaitent contribuer en offrant les cycles de temps libre de leurs processeurs.

Projet SETI@home

5. RESEAU ET TRAFIC

Dernière étape du thème sur l'internet.
L'activité à télécharger ici permet de rechercher les caractéristiques de différents types de réseaux physiques que nous utilisons, avons utilisez ou utiliserons et de nous interroger sur l'évolution du trafic et de ces impacts.

6. BILANS

Voici les premiers bilans du thème sur internet.